T1718FR_PMS-C

On pourrait penser qu’un homme atteint de la polio et placé dans un poumon d’acier connaîtrait le Rotary. Ce n’était pas le cas pour Paul Alexander, victime de la polio presque entièrement paralysé par cette maladie et qui découvrit l’engagement du Rotary contre la polio lors d’une réunion professionnelle.

« J’ai vraiment été surpris par leur travail », explique M. Alexander, avocat à Dallas. « Le Rotary et moi, on était faits pour s’entendre. »

Paul Alexander a contracté la polio alors qu’il avait 6 ans au cours d’une épidémie majeure qui a frappé les États-Unis dans les années 50. Alors qu’il était à l’hôpital, un docteur a remarqué qu’il ne pouvait plus respirer et l’a tout de suite placé dans un poumon d’acier, un cylindre en métal hermétique dans lequel est placé tout le corps, à l’exception de la tête, et qui utilise la pression atmosphérique ambiante pour faire inspirer et expirer le patient. Paul est un de ceux, aujourd’hui très rares, qui utilisent encore ce dispositif. L’utilisation de cette machine de près de 400 kilos a diminué en effet drastiquement après l’introduction de masse du vaccin dans les années 60.

poumonsacier

En octobre dernier, M. Alexander est devenu membre du Rotary E-club du district 5810 au cours d’une cérémonie d’intronisation organisée à son domicile et à laquelle a participé par vidéotransmission Gary Huang, président du Rotary.

>Lire la totalité de l’article


Nos partenaires